Et si méditer était aussi simple qu'inspirer et expirer ?

Quand on médite, on s'entraine à être pleinement présent ... et quoi de plus simple pour revenir au moment présent que de prendre conscience de sa respiration ?

 

On sent l'air entrer dans son corps, puis en sortir, puis entrer à nouveau, etc. Peut-être prend-on également conscience que l'air est plus frais à l'inspiration et un peu plus tiède à l'expiration.

On prend conscience des sensations corporelles des mouvements respiratoires. Ce peut être au niveau des narines, du thorax, de l'abdomen ... Tout notre corps respire ...

On suit chaque inspiration de son  début jusque sa fin, puis chaque expiration de son début jusqu'à sa fin, et ainsi de suite.  Au fur et à mesure que l'on affine son attention, on peut peut-être noter qu'il y a une légère pause à la fin de chaque expiration et à la fin de chaque inspiration

 

Et puis invariablement, à un moment, on prend conscience que notre esprit nous a  emmené ailleurs, dans des pensées, des préoccupations ou voudrait nous faire bouger, arrêter l'expérience mais non ... on reste là, on revient au souffle et à toute l'expérience qui se déploie, dans le calme de l'instant présent, moment après moment ...

 

et ces petits moments de grâce, plus on les vit, plus on peut, petit à petit, contribuer à changer le monde !