Les transitions

Avez vous remarqué ce sentiment étrange que l'on peut avoir durant la période entre noël et le jour de l'an ?
L'échéance de noël tant attendue (ou redoutée !) est passée mais les festivités ne sont pas terminées. On profite encore du sapin tout en sachant qu'il n'aura plus de cadeaux à son pied, on laisse encore toute les décorations accrochées avec tant de soin pour qu'elles nous enchantent encore quelques jours. Après tout, le réveillon du nouvel an arrive et tout ce qui est coloré et lumineux a encore le droit de cité !

Pourtant, le sentiment que la fin de l'année s'approche est bien là.
A cette occasion, il peut être intéressant d'examiner avec curiosité et bienveillance notre façon d'aborder les transitions, les fins et les débuts ...

Me concernant, les fins me mettent mal à l'aise. J'ai donc hâte de les traverser ...
Dans une réunion de famille ou entre amis par exemple, je suis presque toujours la première à donner le signal du départ, à me lever, à embrasser les convives de manière ordonnée puis à partir ... Ne pas s'éterniser, ne pas s'attarder mais passer rapidement à la suite.

Mais dans les transitions, la suite n'est pas forcément connue et certains pourront préférer s'attarder plutôt que de se précipiter dans l'inconnu.

Et vous, quel est votre schéma de réaction face aux transitions ? Dans l'action, l'anticipation ou l'hésitation ?

 

Photo by Thom Holmes on Unsplash