· 

Samedi musique

 

Aujourd'hui, j'anime une journée entière de méditation de pleine conscience, une journée de pratique totalement en silence.

J'ai donc cherché un titre en relation avec le silence ... (et ai programmé ce post car cette journée est aussi celle de la déconnexion digitale !). Après avoir hésité entre "the sound of silence" de Simon & Garfunkel,  "enjoy the silence" de Depeche Mode ... j'ai finalement opté pour un morceau plus radical : "4'33" de John Cage ...

 

C'est un morceau que l'on pourrait décrire, au premier abord, comme quatre minutes trente-trois de silence,  mais qui est en fait constitué de sons de l'environnement que les auditeurs entendent ou créent lorsque le morceau est "joué".

Il a été interprété la première fois le , en tant que partition de musique contemporaine pour piano. Le public a vu le pianiste s'asseoir au piano et fermer le couvercle. Après un moment, il l'a rouvert, marquant ainsi la fin du premier mouvement. Puis encore deux fois de suite pour les deux autres mouvements.

Ce que voulait son auteur c'est que ce soient les bruits imprévisibles qui constituent la partition de musique.

Du coup, l'interprétation de ce morceau, n'est jamais deux fois la même !

Écrire commentaire

Commentaires: 0