Let it be

Le concept de “lâcher prise” est très à la mode.
Combien de fois, quand nous sommes crispés autour d’un problème, d’une émotion, de ruminations, avons-nous entendu un bonne âme nous conseiller de lâcher prise …
Avons nous pu, alors, véritablement lâcher prise et oublier nos soucis ?  Pas sûr … Et il n’y a rien d’étonnant à cela.

Le lâcher prise implique bien souvent que l’on passe à autre chose : de nos soucis qui nous plombent à une à une autre activité ou un autre état mental qui nous fait moins souffrir.
Or, nous n’avons pas forcément la possibilité de nous défaire de ce qui nous fait souffrir. En revanche, nous avons la possibilité d’entrer en relation de manière différente avec nos expériences difficiles.

Ce que propose la pleine conscience c’est de “laisser être” ("let it be" ... comme le titre de cette chanson célèbre !) : d’accepter ce qui nous fait souffrir et en même temps, de prendre un pas de recul : de ne pas nous rétracter sur ce qui est douloureux, mais de s’ouvrir aux autres expériences qui se déroulent en même temps, dans le moment présent.
Nous créons alors un espace plus vaste pour notre expérience dans sa totalité, pour ce qui est désagréable et pour ce qui l’est moins, moment après moment.

Nous cultivons alors doucement notre bienveillance …
et petit à petit, contribuons peut être à changer le monde !

Écrire commentaire

Commentaires: 0