Prendre conscience de nos pensées

 

Cette semaine, je vous propose une petite pratique d’un autre style : il ne s’agit pas de se connecter à son corps ou à sa respiration mais de se connecter à son mental.

Vous savez : ce fond sonore qui existe dans notre tĂȘte, ce brouhaha, ces histoires qui se dĂ©roulent en permanence dans notre tĂȘte ?

La petite pratique de cette semaine consiste Ă  Ă©couter plus prĂ©cisĂ©ment notre « radio mental » đŸ“» et de voir ce qui s’y passe !

 

Pouvons-nous, le matin et le soir, sur le chemin du travail et celui du retour Ă  la maison, prendre conscience de nos pensĂ©es et de la façon dont nous commentons et jugeons chacune de nos expĂ©riences : “bon” ou “mauvais”, “bien” ou “mal”, “exact” ou “erronĂ©â€, “juste” ou “injuste”


 

Observez simplement à quel point nous sommes préoccupés par des « j'aime » et « j'aime pas » pendant ces quelques minutes.

 

Demain, dans un autre article, j'expliquerai comment faire avec notre esprit critique !⁠