Le cirque du soleil ou comment célébrer nos loupés

Je suis récemment allée voir un spectacle du Cirque du Soleil et j’ai été interpellée par les applaudissements du public quand un numéro “rate”, ne se déroule pas comme prévu …


En l’occurrence, lors d’un numéro de jonglage un des artistes n’a pas rattrapé l’objet qui lui était envoyé. L’objet est tombé … Et là, le public a applaudi.
J’ai trouvé que ces applaudissements étaient non seulement des encouragements mais la reconnaissance de notre humanité partagée : nous sommes tous faillibles et c’est très bien comme ça.

Ces artistes de cirque sont des professionnels de haut niveau : ils s’entrainent de nombreuses heures pour exécuter leur numéro parfaitement … ou presque, parce qu’ils sont humains, parce que le risque 0 n’existe pas, parce qu’ils sont imparfaits … tout comme nous. Et quand leur numéro ne fonctionne pas comme prévu, ce ne sont plus des machines bien huilées et parfaitement réglées qui exécutent un numéro millimétré devant nous, mais bel et bien des hommes et des femmes.
Et nous, le public, sommes heureux de nous retrouver, nous reconnaître, dans ces moments de faiblesse … Ces artistes sont tout comme nous.
Tout comme nous, ils reprennent leur numéro, ré-essaient, jusqu’à ce qu’ils réussissent. Et là, on les applaudit encore plus fort, pour leur courage, leur persévérance.
Et cette humanité, nous sommes heureux de la partager, de la voir en l’autre.

C’est aussi ce que nous faisons lorsque nous méditons ensemble : nous partageons notre humanité, nous la reconnaissons, chez nous, chez l’autre, pour l’accepter avec bienveillance.

Écrire commentaire

Commentaires: 0