· 

Je pense trop !

Depuis une 10aine d’années, les recherches en neurosciences ont montré que le vagabondage des pensées repose sur l’activité d’un réseau cérébral nommé "réseau par défaut".
Ainsi, par défaut, lorsque nous ne sommes pas concentrés sur une tâche ou une quelconque occupation, le cerveau est en mode "vagabondage" des pensées, un peu comme l’écran de veille de notre ordinateur lorsqu’il n’est pas utilisé !

 

Ce vagabondage des pensées, cette perte de contact avec la réalité, peut tourner à la rumination, donner lieu à la production d'images mentales ou de bribes de langage internalisé (vous savez, cette "petite voix" !) à tendance négative.

 

La méditation permet la prise de conscience de ce vagabondage mental, des schémas de pensées, des jugements et ruminations et permet alors la réorientation de l'attention vers quelque chose de plus neutre ou de plus positif !
Un vrai soulagement pour celles et ceux qui cherchent désespérément le bouton "off" !