4 questions pour savoir si vous êtes capable de méditer

je ne sais pas méditer je ne peux pas méditer méditation pleine conscience

 

Faites vous partie de ces personnes qui, quand on leur parle de méditation, répondent :

“moi, je ne peux pas méditer”, “la méditation, ce n’est pas pour moi” … ?

 

Peut être est-ce parce que vous avez lu dans la presse, ou vous avez l’impression, que méditer c’est se relaxer totalement, c’est ne plus avoir de pensée, ou au contraire c’est se retirer du monde pour penser intensément au sens de la vie !

 

Parce que la méditation, ce n’est pas du tout ça.

Méditer c’est s'entraîner à être présent à nous même et à ce qui nous entoure moment après moment. 

Méditer c’est donc s'entraîner à prendre conscience de notre respiration, de notre corps, de nos pensées, de nos émotions … au moment où nous les percevons. 

 

Par conséquent, si vous pouvez répondre “Oui” ne serait-ce qu'à l'une des quatre questions qui suivent, alors vous pouvez méditer !

  • Avez-vous un corps ?

Très souvent, la méditation consiste à prendre conscience de son corps et à ressentir tout ce qui s'y passe : sensations, tensions, pulsations ...
Alors, si vous avez un corps, vous pouvez méditer !

 

  • Pouvez-vous respirer ?

Beaucoup de techniques de méditation consistent à ressentir sa respiration aller et venir.
Alors si vous êtes entrain de respirer, là, maintenant, vous pouvez méditer !

 

  • Avez vous des pensées ?

Il y a de fortes chances que vous en ayez au moins une en lisant cette question !
Ça tombe bien parce que méditer c'est prendre conscience de ses pensées (... en les laissant à distance) !

 

  • Avez vous des émotions ?

 

Si vous avez déjà été joyeux, triste ou en colère, alors vous avez des émotions et vous êtes capable de les ressentir.

Saviez-vous que méditer consiste aussi à prendre conscience de ses émotions ?

 

Méditer c’est entrainer sa capacité à être dans le moment présent avec ce que nous pouvons percevoir de notre respiration, de notre corps, de notre activité mentale au moment où nous pratiquons. Rien de plus !

 

C’est cet entrainement qui nous sert ensuite dans notre quotidien, pour ne plus être envahi par nos pensées, nos émotions … pour ne plus être dans la réactivité, emporté ou mu par des mécanismes automatiques ou inconscients, mais pour être dans la réponse adaptée et proportionnée.

 

Par conséquent, si vous pouvez respirer, ressentir votre corps, vos émotions et penser … alors vous pouvez méditer !

Écrire commentaire

Commentaires: 0