Fondement de la pleine conscience n°4 : la confiance

La pleine conscience consiste à diriger intentionnellement notre attention sur le moment présent avec certaines qualités, comme le non-jugement, la patience, l’esprit du débutant, la confiance, le non-effort, l’acceptation et le lâcher prise.

 

Aujourd’hui, je voudrais vous dire quelques mots sur la confiance (voir mes précédents posts sur le non-jugement, la patience et l’esprit du débutant).

Confiance en nos sensations

Lorsque nous pratiquons la pleine conscience, nous devenons plus présents à notre corps et toutes les sensations que nous pouvons y détecter.

Nous devenons alors conscients de tout ce que notre corps ressent de positif comme de négatif.

 

Nous devenons alors capable de nous fier à ce que certains appellent notre intuition - quelque chose en nous, nous dit que c’est la bonne décision - et non plus à nos seuls raisonnements mentaux ou nos peurs d’une quelconque sorte (peur de se tromper, peur du regard des autres …).

Confiance en notre propre autorité

Lorsque nous sommes correctement accompagné pour apprendre la méditation, nous comprenons bien vite que nous sommes les seuls experts en nous même et que la seule chose à laquelle nous fier c’est notre propre expérience.

Nous seuls ressentons ce que nous ressentons, nous seuls pensons ce que nous pensons.

 

 

Ainsi, si on vous dit que pour méditer il faut s'asseoir en lotus par terre et que vous souffrez atrocement du dos, faites vous confiance et asseyez vous sur une chaise ! Avec cette intention, votre méditation aura tout autant de valeur.

Confiance en nos propres limites

Lorsque nous cultivons de l’intimité avec nous même,  avec notre mental et avec notre corps, nous devenons capables de percevoir nos limites. Nous comprenons qu’il n’y a rien de mal à respecter ses limites, au contraire, qu’elles nous aident à naviguer du manière durable dans notre vie.

Nous pouvons alors leur faire alors confiance pour nous indiquer qu’il est temps de faire autrement.

Confiance en nos propres capacités

Au fur et à mesure de la pratique, nous apprenons à explorer nos sensations, nos perceptions, nos limites. Nos explorons ainsi de nouvelles façons de faire, nous sortons de notre zone de confort, de nos automatismes et faisons l'expérience de l'apprentissage, de la croissance et de la résilience.

Nous nous laissons moins envahir par la peur ou l'anxiété et pouvons faire alors confiance en nos capacités.

Écrire commentaire

Commentaires: 0