La méditation de la montagne

 

En méditation de pleine conscience on s'entraine généralement à être présent.e à notre expérience immédiate, à tout ce qui se déroule moment après moment, sans rien vouloir modifier ou rajouter à ce qui se passe en nous (nos pensées, nos états d'âme ...) et autour de nous (le bruits, les sensations de chaud ou de froid ...).

Pas besoin de matériel, de mantra, d'encens ou d'objectif à atteindre.

 

Cependant, dans certains cas, on peut s'aider d'images d'éléments de la nature, telles que l'image d'un lac, l'image d'un arbre ... pour approfondir et enrichir sa pratique,  en apportant une autre façon de voir les choses. Voilà comment ...

 

Dans la méditation de la montagne, on laisse venir à l'esprit l’image d’une montagne pour s'en inspirer.

  • On s'en inspire pour adopter une posture de méditation (une posture physique) stable et droite, que l'on soit assis.e sur une chaise, un coussin ou un banc de méditation. Le bas du corps ancré, déposé sur l'assise, et le haut de corps vertical, redressé.
  • On s'inspire ensuite de la montagne pour rester digne, immobile, centré.e (intellectuellement) durant notre méditation même si nous subissons les assauts de nos pensées, nos jugements, nos envies d'autres choses. Nous nous sentons comme la montagne qui subit les assauts de la pluie, de la neige  ou quand elle se retrouve entourée de nuages ou de brouillard : malgré cela elle reste présente, ancrée, en attendant que le temps redevienne plus calme ou que la brume se dissipe.
  • On s'inspire aussi de la montagne pour cultiver nos ressources de confiance et de stabilité face à l'expérience du changement, de l'impermanence. Tout comme la montagne, tout change en nous et autour de nous : les nuits succèdent aux jours, les conditions climatiques changent sans arrêt et les saisons passent et repassent. En nous inspirant de la montagne, nous contactons nos ressources de calme et d'ancrage, mais également de confiance dans ce mouvement perpétuel qu'est la vie, dans les changements successifs, les arrivées et les départs, le cours des années.

Ce type de méditations, où l'on s'inspire d'éléments naturels, nous permet également de nous sentir relié.e à notre environnement, à la nature, de réaliser que nous faisons partie d'un tout et par, là de nous sentir moins séparé.e.s, isolé.e.s ...

 

pour peut être ainsi, petit à petit, contribuer à changer le monde !

Écrire commentaire

Commentaires: 0