La métaphore du bus et de ses passagers

Pensées émotions méditation pleine conscience recul sérénité

Imaginez que vous êtes le chauffeur d’un bus et que le bus, c’est votre vie !

Ce bus a un volant, mais pas de pédale d'accélérateur ni de freins. Il ne se déplace qu'à une seule vitesse : la vitesse de la vie. 

 

Les passagers montent et descendent du bus tout le temps.

Les passagers sont vos pensées, vos émotions ... 

  • Certains de ces passagers sont très directifs et vous donnent des ordres pour vous dire où aller : «tourne à gauche», «faut aller à droite», et ainsi de suite. 

L’influence qu'ils ont sur vous est telle, leur ton est si convaincant, que vous vous sentez obligé.e de leur obéir et de suivre leurs instructions de peur que faire le contraire vous attire des ennuis.

 

Tout comme les passagers d'un bus, les pensées, les jugements, les émotions sont temporaires. Ils montent mais finissent toujours par descendre.

Alors inutile de vous battre avec eux pour les faire sortir, pour les repousser.

Acceptez-les, puisqu’ils sont déjà montés à bord, écoutez-les éventuellement d’une oreille distraite, en reconnaissant qu'ils ne sont que des passagers temporaires.

 

Tout au long du chemin, les passagers montent et descendent tout le temps.

Une fois qu'ils sont montés, ils peuvent même inviter leurs amis ou leur famille à faire le trajet avec eux, pour discuter, passer du temps ensemble …

  • Parfois, ces passagers peuvent être indisciplinés, bruyants et irrespectueux … et même s’invectiver entre eux. Vous pouvez alors être tenté.e de vouloir les séparer ou de les convaincre de se calmer et de mieux se comporter. Ce faisant, vous n’êtes plus concentré.e sur la route et vous dépensez votre énergie à essayer de calmer vos passagers. 

C’est la même chose lorsque vous luttez avec vos pensées, que vous vous jugez sur ce que vous ressentez, que vous vous auto censurez : vous ne prêtez alors plus attention à votre destination et vous vous égarez, vous vous perdez.

 

Alors quand vous prenez conscience de toutes ces batailles internes que vous menez parfois, retournez à l’avant du bus, reprenez le volant et reprenez la route, pour retrouver et continuer votre chemin.

 

  • Et la méditation dans tout ça ?

Pratiquer la méditation de pleine conscience c’est s'entraîner à se familiariser avec toute cette activité mentale et ne plus se laisser embarquer par elle, pour la conserver à distance et avancer plus sereinement dans la vie.

Écrire commentaire

Commentaires: 0