Est ce que méditer c'est arrêter de penser ?

méditation pleine conscience lâcher prise méditer pensée penser

 

Beaucoup de fausses idées circulent sur la méditation de pleine conscience, notamment celle qui consiste à considérer que la méditation permettrait d’arrêter de penser ... de faire le vide !

C'est vrai que l'idée de ne plus avoir de pensée, pour celles et ceux qui se sentent envahi.e par leur mental, peut sembler attrayante.

 

Je me souviens, lorsque j'ai commencé la méditation (avec un programme MBSR), avoir l'espoir de trouver le bouton "off" de ma radio mentale pour trouver un peu de répit. Mais malheureusement (spoiler alert) un tel bouton n'existe pas ! 

 

En effet, notre esprit produit des pensées, c’est son job et il le fait tout le temps, automatiquement.

De la même façon, notre coeur bat, notre sang circule, sans que nous puissions décider de les arrêter librement.

Alors, quand on médite, notre coeur bat, notre sang circule ... et notre esprit pense. C'est aussi simple que ça !

 

Mais alors, me direz-vous, que faire de ces pensées quand on médite ?

Puisque nous ne pouvons empêcher les pensées de surgir, la pratique de la méditation de pleine conscience consiste à les accueillir, les observer sans jugement, avec curiosité (tout juste, peut être, en notant leurs caractéristiques, leur contenu, leur nature agréable ou désagréable ou neutre).

 

Cela veut dire qu'on ne cherche pas :

  • à repousser les pensées quand elles arrivent (en se jugeant parce qu'on est persuadée qu'on ne devrait pas penser !)
  • ni à les suivre, en se déconnectant alors de nous même et en partant "ailleurs" dans des réflexions ou des rêveries, et encore moins à les croire en étant persuadé.e "qu'on n'y arrivera pas", "qu'il faut aller faire ce SMS immédiatement" et à obéir à ce qui nous semble être une vérité ou une injonction.

On considère nos pensées nos pensées comme des phénomènes de l'esprit, qui arrivent, racontent une histoire puis passent pour peu qu'on ne s'y attache pas.

Un peu comme si nous étions allongé.e dans l'herbe et que nous nous observions des nuages dans le ciel : ils arrivent, ils passent, ils changent de forme, puis ils disparaissent.


Et plus nous pratiquons, plus nous nous rendons compte que nos pensées ne sont que des manifestations qui vont et viennent, apparaissent et disparaissent, que nous pouvons nous contenter de les observer sans nous y accrocher, sans nous rétracter autour d'elles … de la même manière dont nous pouvons percevoir les sensations du souffle, du corps, les sons lors de notre pratique de méditation.

 

Et ensuite (ou : à quoi ça sert) ?

La pleine conscience nous donc permet de repérer, d’identifier sans jugement notre flot de pensées et d’observer ce phénomène de "bavardage mental", de nous entrainer à d'avantage de recul pour nous permettre de nous en détacher, de lâcher-prise.

Nous développons ainsi notre capacité  à considérer nos pensées simplement comme des éléments de notre vie intérieure et non plus comme des vérités ou des obligations.

 

Pour reprendre la comparaison avec la radio, la méditation nous permet de prendre de la distance par rapport à ce qu'émet notre "radio mentale" pour moins l'entendre.


C’est grâce à cette observation et à cet entrainement régulier que va ensuite changer notre rapport à nos pensées : nous sortons du mode “pilotage automatique” (celui qui nous entraine de pensées en pensées, sur le chemin de la rumination) et pouvons alors choisir de voir les choses autrement, de choisir de remplacer les pensées qui émergent, de les laisser passer, de les écouter ou les suivre.

 

On reprend le contrôle de notre radio en ayant la possibilité de baisser ou augmenter le volume en fonction de nos besoins et même de changer de station pour écouter autre chose !

 

Nous reprenons alors notre liberté en nous défaisant petit à petit de la tyrannie de nos pensées.

Nous nous reconnectons ainsi à nos ressources de calme, de joie et même notre intuition

et peut être ainsi, petit à petit, contribuons à changer le monde !

 

Si cet article vous a intéressé.e, inscrivez-vous à la newsletter Re-Connect pour en recevoir d'autres,

ainsi que de nombreuses informations pour vivre en pleine conscience  !