· 

De l’intérêt de la méditation en périodes d’épidémie anxiogènes

 

Les résultats des études scientifiques sur les effets de la méditation ont montré que la méditation, non seulement réduisait le stress mais pouvait également doper le système immunitaire, permettant ainsi de limiter les infections.

 

Des recherches en psycho-immunologie, dont les résultats ont été publiés fin 2003, ont été effectuées avec des groupes d’étudiants par le Pr Richard Davidson, directeur du Laboratoire Waisman d'imagerie cérébrale et du comportement et fondateur et directeur du Center for healthy minds, à l'Université du Wisconsin à Madison.

Elles démontrent qu’un programme d’entraînement à la méditation, même court, a une influence positive sur le système immunitaire parce qu’il permet de réguler le centre cérébral des émotions.

 

Le groupe expérimental a reçu une formation de méditation sous la forme d’un programme MBSR (“Mindfulness Based Stress Reduction” ou réduction du stress basée sur la pleine conscience). Les participants ont assisté à des cours de méditation hebdomadaire ainsi qu'une retraite de sept heures ; ils ont aussi pratiqué à la maison pendant près d’une heure par jour, six jours par semaine. Ceux du groupe de contrôle n’ont pas méditer au cours de l'étude.

 

Les chercheurs ont découvert que la réponse immunitaire générée par un vaccin contre la grippe était nettement plus importante chez les sujets faisant de la méditation que chez les autres. De plus, ces bienfaits sur le système immunitaire, plutôt que d'être éphémères, ont, dans certains cas, subsisté pendant quatre mois.

En effet, tous les participants ont reçu un vaccin contre la grippe à la fin de la période de huit semaines de l'étude. Puis, à quatre et huit semaines, leur sang a été testé afin de mesurer les niveaux d'anticorps qu'ils avaient produits contre le vaccin.

Si tout ceux qui ont participé à l'étude avaient un plus grand nombre d'anticorps, les méditants ont eu une augmentation significativement plus importante que le groupe contrôle.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0