· 

La pleine conscience pour les dirigeants et chefs d'entreprises

 

Si d’innombrables travaux existent sur le stress et l’épuisement professionnel chez les salariés, ce n’est que très récemment que cette question a été abordée chez les dirigeants et chefs d’entreprises. Cette population semble avoir été oubliée des travaux sur la santé au travail car elle est constituée de travailleurs non-salariés et qu’en France, ces derniers échappent encore aux services de santé au travail. 

 

Pourtant, c’est une population à risque car elle doit faire face à de nombreux facteurs qui amplifient le risque de stress chronique, de burnout, comme la surcharge de travail, les journées à rallonge, des responsabilités et une charge mentale accrues, un sommeil réduit.

 

Parmi les outils qui sont aujourd’hui proposés dans le cadre de la santé et qualité de vie au travail, il y a la pratique de la pleine conscience.

Cette pratique, de par ces effets bénéfiques, peut fort bien aider les dirigeants et chefs d’entreprises à prendre un peu de recul pour prendre soin d’eux et, par voie de conséquence, de leur entreprises et de leurs équipes.

La pleine conscience est une pratique de l’attention, laïque, moderne et occidentale

La pleine conscience a été popularisée au début des années 1980 grâce à un programme d’apprentissage de la pleine conscience (MBSR) développé aux Etats Unis en milieu hospitalier qui s’est ensuite propagé dans d’autres pays et dans d’autres milieux : entreprises, écoles, parlements ...

 

En tant que pratique de l’attention, elle peut se révéler un outil efficace pour les dirigeants et chefs d’entreprises en ce qu’elle améliore l’attention et la concentration, réduit durablement le stress et développe l’intelligence émotionnelle, la bienveillance.

La pleine conscience et la méditation

La pleine conscience est la capacité à être pleinement présent à soi et à ce qui nous entoure tout au long des différents événements de la vie. C’est le contraire de la “pleine absence”, ce mode de fonctionnement en “pilote automatique” au cours duquel nous sommes submergés par nos pensées, emportés par nos émotions, malgré nous … au cours duquel nous sommes dans notre mental et envahi par lui.

 

La pleine conscience offre la possibilité de débrayer ce mode de fonctionnement pour poser son attention sur le moment présent, être présent à toute son expérience et, durant ce moment de pause ou de suspension, de choisir une réponse appropriée à la situation plutôt que de se laisser emporter par des réactions automatiques contre-productives.

 

Cette capacité à la pleine conscience s'entraîne, comme un muscle, notamment par la méditation. 

La méditation n’est rien d’autre qu’une période d’entrainement durant laquelle on se rend présent à toute notre expérience.

Tout comme l’activité physique permet de s'entraîner à être en meilleure forme au quotidien, la méditation permet de s'entraîner à être pleinement présent dans notre vie habituelle.

Au fur et à mesure de l'entraînement, nous développons notre capacité à être pleinement présent et non plus “pleinement absent” !

 

Cet entraînement qu’est la méditation de pleine conscience ne requiert aucun matériel : il se fait principalement assis sur une chaise de bureau. Il peut se faire également en marchant.

Les bienfaits de la méditation et de la pleine conscience

Depuis plus de 40 ans que la méditation de pleine conscience fait l’objet d’études scientifiques - 2.851 publications scientifiques sur le site américain Pubmed (base de données hébergée par la National Library of Medicine) en 2020 - voilà ce que l’on peut en dire sur ses bienfaits :

  • amélioration de l’attention et de la concentration et donc de l’efficacité personnelle, 
  • réduction durable du stress, de l’anxiété et donc diminution des risques de stress chronique ou burn-out,
  • développement de l’intelligence émotionnelle : « habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres »,
  • amélioration des softs skills (compétences comportementales contribuant à l’agilité et à la performance des individus en entreprises comme la créativité, la gestion du temps, la capacité à la prise de décision),
  • amélioration des comportements pro-sociaux (comportements de souci de l’autre),

… mais aussi réduction de l’hypertension, amélioration du sommeil.

 

Si jamais vous souhaitiez diversifier votre compréhension de la pleine conscience et de ses effets vous pouvez lire les articles suivants, parus dans des revues telles que :

Et si ces écrits vous ont convaincu et que vous souhaitez expérimenter ce que la pleine conscience pourrait vous apporter :

Écrire commentaire

Commentaires: 0